La plupart du temps, ces écoles accueillent les enfants tôt le matin (le petit déjeuner peut être pris à l'école) et ce jusqu'à tard dans l'après-midi. Elles coûtent évidemment beaucoup plus cher que le "mother's day out de quartier" ou que les quelques écoles maternelles publiques où il n'est pas toujours facile de rentrer vue la longueur de la liste d'attente... En contrepartie (et vu le prix, heureusement !), c'est un système beaucoup plus souple, notamment pour les familles dont les 2 parents travaillent. Si vous êtes intéressé, demandez à visiter les écoles, la classe, la cour de récré ("playground") et à rencontrer les maîtres ou maîtresses.

Nathalie arrivée à St Louis en novembre 2012 témoigne :

Parents de 2 petites filles de 3 et 5 ans, lorsque nous sommes arrivés, nous voulions que nos filles aillent à l’école et non pas en daycare. Nous voulions aussi qu'elles soient dans la même école. Notre petite de 3 ans, ayant manqué le "cut off" des 3 ans avant le 31 juillet ne pouvait pas aller en école maternelle publique. Nous avons donc du opter pour une école privée.

Dans la région de Chesterfield, les écoles privées que nous avons visitées sont des écoles basées sur la méthode Montessori.

C’est quoi cette méthode ?? Je suis loin d’être une spécialiste mais voila ce que j’ai compris : en gros chaque enfant fait individuellement plusieurs activités (math, anglais, géographie etc) en utilisant du matériel pédagogique spécifique, par exemple des billes, des bâtonnets, tout en apprenant en même temps l'autonomie. L’idée de la technique, il me semble, est de toucher et manipuler pour comprendre et apprendre.

Les plus petits apprennent par exemple à transvaser de l’eau d’une carafe dans un verre, à essayer des verres, à coudre des boutons (il faudra que je mette ça en pratique à la maison !). Ma fille de 3 ans a l’impression de jouer toute la journée.

Les plus grands apprennent notamment à compter. Ma fille de 5 ans qui ne parlait pas un mot d’anglais en arrivant savait compter jusqu’à 100 au bout de 2 mois, alors qu’elle ne sait pas compter en français jusqu’à 100. Ils apprennent aussi à faire des additions en utilisant des bâtonnets de couleur.

Mon avis personnel est que cette méthode est bien adaptée aux petits enfants, mais est très éloignée des méthodes de l’école publique française et qu’il faut aussi penser à l’adaptation au retour.

Un point important : ces écoles coûtent très cher. La nôtre, Chesterfield Montessori school est la moins chère des écoles privées mais l’année coûte malgré tout $13 000, oui c’est le bon nombre de zéros !! A cela il faut ajouter le before et after care qui coûte aussi cher. Par ailleurs il faut noter que cette école est fermée du 15 au 31 août, au moment ou tous les camps de vacances sont aussi fermés… pas très pratique…. Mais je ne serais pas ‘fair’ si je ne disais pas aussi que cette école est très agréable : elle a un jardin potager, de superbes structures de jeux, une piscine pour les cours de natation lors des camps d’été, et des cours de tennis. Le personnel enseignant est nombreux, très compétent et adorable !