Lorsqu’on arrive à St Louis, on sait très rapidement qu’on a la chance d’avoir une des meilleures équipes de baseball des Etats-Unis : les St. Louis Cardinals (ou Cards pour les connaisseurs).
Les jours de match important, toute la ville est habillée en rouge et blanc, des enfants aux seniors; il n’y a pas d’âge limite pour être fan !

  • leur logo ? un cardinal, petit oiseau rouge vif, perché sur une batte de baseball
  • leur stade ? le Busch Stadium.

Le stade est souvent bien rempli, et ce, quel que soit le jour de la semaine ou l’horaire du match. C’est un peu comme un match de football au stade Vélodrome ou à Geoffroy Guichard : beaucoup de fans et une ville entière derrière son équipe mythique.
Aux Etats-Unis, et tout particulièrement à St. Louis, l'ambiance dans les stades est très familiale. On croise facilement des supporters de deux équipes adverses assis côte à côte sans que cela pose le moindre problème.
Le prix des places varie en fonction du jour de la semaine, de l’équipe adverse et bien-sûr du positionnement dans le stade (de quelques dollars tout en haut dans les gradins à plusieurs centaines de dollars dans les box privés).

Le championnat MLB d'avril à septembre

Aux Etats-Unis, la MLB (Major League Baseball) compte trente équipes réparties en deux ligues :

  • la National League
  • l’American League.

Chacune comporte trois divisions (West, Central et East). Deuxièmes au palmarès des victoires du titre de champion de la MLB derrière les New York Yankees, les Cardinals évoluent en National League, Central Division.
Les règles du jeu sont légèrement différentes selon la ligue dans laquelle on joue. En American League, le plus mauvais batteur de l’équipe (généralement le lanceur) a le droit d’être remplacé par un autre batteur. En National League, tous les joueurs passent chacun à leur tour à la batte : pas d’échappatoire !
Le championnat ne compte pas moins de 162 matchs (dont la moitié à domicile) qui se jouent tous les jours de la semaine.
Le "All Star Game" marque la moitié de la saison de baseball et se joue généralement le deuxième ou troisième mardi de juillet ; il voit l’affrontement des meilleurs joueurs des deux ligues (American vs. National). A l’issue du championnat, seul le vainqueur de chaque division, ainsi que les deux meilleurs suivants de chaque ligue, accèdent à la prochaine étape dans la course au titre suprême de vainqueur des World Series. Dans chaque ligue, les cinq équipes ainsi sélectionnées s'affrontent alors durant le mois d’octobre lors de ce que l’on appelle la « Post Season ».

Post Season et World Series en octobre

Lors de la « Post Season », les deux moins bonnes équipes sélectionnées se rencontrent lors d’un match unique. Le vainqueur de ce match et les trois autres équipes sont alors répartis en deux groupes de deux équipes qui s’affrontent lors d’une série de sept matchs maximum (le vainqueur étant le premier à remporter quatre matchs).
A l’issue de la « Post Season », la meilleure équipe de National League rencontre ensuite la meilleure équipe de « l’American League » dans les « World Series ». Comme pour la « Post Season », les deux équipes s’affrontent lors de sept matchs, la première à en remporter quatre étant déclarée vainqueur du titre. La ligue ayant remporté le « All Star Game » a l’avantage du terrain et son équipe dispute alors les deux premiers matchs des « World Series » à domicile. A noter que selon le lieu où se dispute le match, les règles de la ligue correspondante s’appliquent.
En 2011, les Cardinals ont remporté le titre de vainqueur des “World Series” pour la onzième fois de leur histoire.
En 2012, ils ont perdu en finale de la “Post Season” contre les San Francisco Giants.
En 2013, ils se sont inclinés face aux Red Socks de Boston dans les “World Series”, après avoir battu les Pirates (Pittsburgh) et les Dodgers (Los Angeles) dans la “Post Season”. Pas si mal pour une équipe dont le budget n’est même pas dans les dix plus gros de la MLB (http://deadspin.com/2013-payrolls-and-salaries-for-every-mlb-team-462765594)... On a vu des lanceurs très prometteurs (Wainwright, Wacha, Rosental, Martinez, ...), mais l’équipe a manqué de frappeurs face à des joueurs comme David Ortiz.
Espérons que les recrutements de l’intersaison nous permettent de combler cette lacune en 2014.

Les règles

Tout ça c’est bien mais le baseball c’est quoi ? Et surtout ça se joue comment ? Pour en savoir plus sur les règles...

Assister à un match

Aller au stade est une expérience culturelle.
Pour commencer, mieux vaut avoir regardé un peu les règles et cibler un match en milieu de saison (quand les équipes sont sur leur rythme de croisière).
Pour votre premier match de baseball, renseignez-vous et choisissez un adversaire historique comme les Chicago Cubs. L’ambiance et la foule devraient être au rendez-vous. Les Cubs contre les Cards, c’est un peu comme un St-Etienne/Lyon, ou un Marseille/PSG : le match à ne pas rater ! Pas d’inquiétude à avoir pour les questions de sécurité par contre, ce qui n’est pas désagréable car on profite pleinement de la fête.
Entre chaque “inning” on peut aller grignoter du popcorn, un hot-dog, un burger, des cacahuètes, un “funnel cake”… Pour les américains, un match de baseball est vraiment un évènement social: ça discute beaucoup, on se lève tout le temps, on mange (généralement n’importe quoi), et accessoirement on regarde le match.
Un match peut facilement durer 2h30 à 3h, alors forcément les profanes partent souvent avant la fin quand ils estiment que tout est joué… Mais méfiez-vous car un match n’est ni gagné ni perdu tant que le dernier joueur n’est pas “out”… C’est ce qui s’est passé dans le match mythique qui opposa les St. Louis Cardinals aux Texas Rangers lors des World Series 2011 (Game 6; http://www.youtube.com/watch?v=K8XkzEJsKe4). Alors qu’ils étaient menés 7 à 5 dans la neuvième manche, David Freese (#23) permet à l’équipe des Cards d’égaliser au dernier moment. Dans la dixième manche, les Rangers reprendront l’avantage (9 à 7), mais St Louis égalisera et gagnera finalement le match dans la onzième manche grâce à un home run de … David Freese ! Un mach plein de suspense qui est resté dans les annales. Cette année-là, les Cardinals remportent alors leur onzième titre face à des Rangers passés à un cheveu de leur premier sacre.

Et surtout n’oubliez pas: GO Cards !!!

Pour les accros ou les budgets plus serrés, il y a aussi les ligues mineures comme les Rascals d'O'Fallon. On y trouve généralement des joueurs plus jeunes qui essayent d'être remarqués pour jouer dans la catégorie supérieure.
Pour se faire une idée du baseball, on peut également aller voir les matchs des ligues pour enfants durant la période scolaire (spring : avril à juin, fall : septembre). A Chesterfield par exemple, les terrains se trouvent le long de l'Interstate 64, sur la North Outer 40 après la sortie “Boones Crossing”. Pour vous faire une bonne idée des règles, visez plutôt les catégories de 13 ans et plus.

Comme vous l’aurez compris, aux Etats-Unis le baseball est une institution

Son enseignement se fait étape par étape, selon l'âge des enfants.
D'abord c'est le T-ball: les enfants y apprennent à taper dans la balle, courir sur les bases, essayer d'attraper la balle dans le gant...
Puis on introduit les difficultés petit à petit. C'est ensuite une machine qui lance la balle, puis le coach, puis un joueur.
Les règles aussi sont apprises et testées au fur et à mesure, de façon à ce que les enfants les découvrent et les pratiquent jusqu'à les maîtriser.
Alors pourquoi est-ce que j'aime ce sport si différent de ce que nous avons l'habitude de pratiquer en Europe ? Tout d'abord car c'est un sport d'équipe et un sport individuel. Le coach est là pour trouver la bonne alchimie entre les différents joueurs. Les membres de l'équipe doivent apprendre à se connaître, à jouer ensemble, et à progresser ensemble tout au long de la saison. On ne joue pas pour gagner un match mais pour la saison.

Je me rappelle avoir pesté contre le coach de mon fils: “Mais pourquoi il change de lanceur ?”, “Oh non pas lui…”. Finalement on voit les joueurs progresser petit à petit au cours de la saison. De prime abord chaque joueur semble seul, mais tous ont un rôle essentiel à jouer au sein de l’équipe, que ce soient les “outfielders”, les lanceurs, les batteurs ou le “catcher”. Toute la subtilité revient à mettre les bons joueurs aux bonnes positions au bon moment, d’où le rôle majeur du coach.

Et puis, sans doute comme beaucoup de Papas aux US, j’aime jouer à “catch” avec mes enfants .

Pour aller plus loin :

  • Quelques films sur le baseball :
    • Field of Dreams (1989) avec Kevin Costner
    • Bull Durham (1988) avec Kevin Costner
    • 42 (2013) ; un film sur le premier joueur noir en Major League Baseball. Son numéro (le 42) est le seul officiellement retiré. Une fois par an, tous les joueurs de toutes les équipes rendent hommage à Jackie Robinson en portant tous le numéro 42.
    • MoneyBall (2011) avec Brad Pitt ; un film qui résume exactement ce que j’aime dans le baseball et chez les Cardinals : on peut faire une super équipe avec un budget réduit lorsque l’alchimie entre les joueurs fonctionne.
    • Trouble With The curve (2012) avec Clint Eastwood
    • Autres ....