En 1995, un groupe d'artistes locaux venant de la communauté Hip Hop a décidé de réunir des artistes graffeurs pour une "open graffiti jam" sur le mur longeant le Mississipi situé au sud de l'Arche et destiné à bloquer les débordements du fleuve, le Flood Wall.Long de près de 2km et haut de 4m, ce mur en béton était déja un support de graffs bien connu des initiés, entre voies ferrées et friches industrielles, mais l'événement avait pour intention de réunir plus largement des artistes et s'ouvrir au public.
rsz_dsc06207.jpg rsz_img_7564.jpg








En 2001, quelques graffeurs très inspirés ont décidé de déborder des limites imposées et ont endommagé les murs de nombreux bâtiments en ville: la Ville a mis fin à l'évènement. En 2012, deux anciens membres du groupe fondateur ont convaincu la nouvelle équipe municipale de reprendre l'évènement et cette année était la 3ème édition.
Plus de 200 artistes venus des USA et au-delà se sont réunis et ont travaillé pendant tout le week end pour donner naissance à des oeuvres diverses, allant du simple graffiti à un tableau élaboré dont les dimensions peuvent être impressionnantes.
rsz_dsc06227.jpg rsz_dsc06217.jpg







Il était intéressant de voir les artistes à l'oeuvre, sur fond de musique hip hop et break dance à l'entrée du mur, certains venus camper sur place avec leur famille, d'autres avec force bombes de peinture, échafaudages et glacières remplies de bières.rsz_img_7551.jpg rsz_img_7558.jpg









En tout cas, tant le site que les peintures méritent une visite, ne serait-ce que pour avoir une idée positive du street art. Le mur peint commence à l'angle de Chouteau Avenue et S Wharf Street; il est sans doute préférable de ne pas s'y aventurer seul(e) à des horaires où il n'y a pas âme qui vive...
rsz_img_7648.jpg